+33 06 10 60 18 60 / +33 09 50 01 10 30 contact@marianickjouve.com
Sélectionner une page

Podcast

par Marianick Jouve | Les épreuves font grandir et nous engager

Les épreuves font grandir et nous engager

Une femme importante a croisé ma vie, il y a 25 ans, un weekend pascal. Elle nourrit encore certains de mes propos.
Cette femme vibrante, généreuse et spirituelle, d’une grande culture, Christiane Singer, dans son dernier livre, magnifique,
« derniers fragments d’un long voyage », citait R. Tagore :

« Nous sommes tous invités au banquet de la vie. Chacun pour y jouer son air, ses quelques notes, et quand l’heure sera venue et que le maître de maison annoncera que la fête est finie, il n’y aura qu’à se lever, qu’à s’incliner et à s’éloigner »

Quel air, quelle note, ai-je à jouer dans ce banquet là, le banquet de la vie ! Aujourd’hui je m’interroge.
Et je vous interroge 🙂

Je sais depuis longtemps que chaque jour est le premier jour du reste de ma vie, et pourtant je fais comme si, comme si le temps existait pas, comme si j’avais toujours le temps …
Mais à force d’avoir le temps, le temps s’écoule et je n’ai rien fait de ce que je souhaitais, de ce que j’imaginais. J’ai accompli d’autres choses, croisé d’autres routes et c’était très bien aussi.
Mon désir reste le même : laisser une trace pour les suivants
Et pour vous ?

Qu’est-ce que je fais du temps qui s’écoule ? Le temps n’est jamais aux regrets. Le temps est à l’action !

Christiane, Christiane Singer dit :
« Ne jamais oublier d’aimer exagérément, c’est la seule bonne mesure ! »
Elle lance aussi une invitation :
« Demain, comme tous les jours, d’ici ou d’ailleurs, sur ce versant ou sur l’autre, est désormais mon jour de naissance »

Alors j’ai envie de célébrer, de célébrer avec toi, lecteur.
Bienvenue sur la terre d’amour et de profonde gratitude.
Je me rends compte aujourd’hui, merci à cette conscience qui m’habite, que ce que je vis est un merveilleux cadeau.

Pour moi, vraiment, la vie est un chemin et dans ce chemin il y a la rencontre, les différents niveaux de rencontre avec soi, une merveilleuse aventure !

L’œuvre d’une vie,, c’est tracer ce chemin vers soi, c’est se rencontrer, s’aimer de manière inconditionnelle, parce que nous sommes tous des êtres d’amour, parce que nous le valons bien !
Et on nous l’a rarement appris.

Si je peux participer avec toi à cette rencontre, mon cœur en sera plus ouvert, serein, rempli de cette immense gratitude. Comme toi, quand tu accompagnes, que tu participes à ces rencontres magiques entre êtres humains.

Nous sommes tous inter reliés. Christiane, en parlant de méditation active, racontait comment on se relie les uns aux autres en épluchant des légumes. La graine de la carotte a été plantée par quelqu’un qui avait labouré la terre, puis l’a arrosée, et surveillé la pousse. La même personne ou une autre, a enlevé la carotte, mis dans une cagette, vendue au marché, et se retrouve là dans ta cuisine !

,Vivre ?
Il est difficile d’exprimer à quelqu’un ce qu’est la vie, vivre, sans être péremptoire, désabusé, moraliste, ou trop perché. Et vouloir aider n’est pas la meilleure solution.

Cela me fait penser à cette histoire de la Chrysalide en devenir de papillon.
Une main très délicatement se penche vers la chrysalide, et avec beaucoup de précautions, aide le papillon à sortir en enlevant les filaments qui le retiennent.
Sauf que … le papillon n’ayant pas lutté pour sortir, ne peut pas déployer ses ailes avec suffisamment de force pour s’envoler…

Ma vie n’a pas été simple. La tienne probablement non plus.
Et à la fois, si… J’ai beaucoup erré. Je me suis embourbé, mais à chaque fois je m’en suis sorti.
Les rêves m’ont maintenu en vie, les chansons m’ont inspiré, ont parlé de moi, de ma souffrance, mais aussi la possibilité de s’en sortir. Certains, hommes, femmes, ont parlé et chaque fois que j’ai écouté, ils ont parlé de moi, dans les livres, les conférences ou les séminaires.

Les épreuves font grandir et nous engagent à devenir quelqu’un d’autre, qui est aussi soi, le soi dans son essence, le soi dans le meilleur de nous-mêmes.

Il ne faut pas perdre l’espoir.
Quand on perd espoir, on perd la foi en nous, en l’humain. Alors que nous sommes capable de tellement belles choses.
Les esprit critiques diront : « et aussi du pire ». Oui c’est vrai. Mais si vous lisez ce texte c’est que votre cœur est ouvert. Il ne demande qu’à s’épanouir. Car nous sommes de belles personnes, mais nous ne le savons pas. Pas toujours.

J’admirais à l’époque, 25 ans déjà, Christiane Singer. J’ai fait plusieurs stages avec elle, suis allée la voir en Autriche. Et je lui ai écrit les belles choses qui émanaient d’elle.
Elle pris le temps de me répondre pour me dire que ce que je voyais en elle, je l’avais en moi, c’est pour ça que je le reconnaissais chez elle !
Alors je te fais ce même cadeau 🙂

J’ai mesuré le chemin que j’avais eu à parcourir pour arriver à cette conclusion.
L’idée c’est de grandir quelque soit notre âge !
Nous apprenons. Sans cesse.

Il s’agit de choisir, de choisir de faire ou de dire, et de le faire pour soi, dans un tableau plus grand que soi.
Plutôt que de se mettre des injonctions, en indiquant ce que je dois faire ou dire pour l’autre, pour lui plaire, pour la famille ou la société, pour le groupe dans lequel on vit.

En grandissant, nous avons plusieurs épreuves à traverser.
Une me semble très importante : 
Sortir des regrets, des remords et de la victimisation
« Ce n’est pas de ma faute, je n’ai pas de chance… »
« Si j’avais su, j’aurais fait différemment »
« Si on me l’avait dit, j’aurais réagi d’une autre manière »
« Je regrette, mea culpa », alors nous nous trouvons dans la culpabilisation, la flagellation, l’auto punition…

Tous ces comportements se jouent de nous, contre nous. Et entrainent des auto jugements dévastateurs

Il est temps, largement temps, d’aller vers soi
Voilà ce que je vous propose d’explorer…

 

Il y a mille et une manière d’aller vers soi
Si tu trouves la tienne, la mets en pratique, alors l’univers te sourira, ton miroir aussi car tu seras fier-e- de toi !
Ta pratique professionnelle, ton projet, en bénéficiera.
Ton entourage sera sous l’effet de ta dynamique.

 

« D’où que l’on parte,
Le chemin vers soi,, et au delà, 
passe par la responsabilisation,
l’estime de soi, et la gratitude » Marianick Jouve

Sans ces 3 ingrédients, les excuses, les regrets, l’amertume seront légion et abimeront la vision que tu as de toi

 

1. Responsabilisation = sortir de la victimisation
S’impliquer, être partie prenante et agir
2. Estime de soi = je perçois ma valeur, j’ai confiance en moi, je m’apprécie, je m’honore
3. Gratitude = je remercie pour tous les cadeaux, les messages que je reçois, j’ai de la gratitude et de l’amour bienveillant envers moi