+33 06 10 60 18 60 / +33 09 50 01 10 30 contact@marianickjouve.com
Sélectionner une page

L’urgence émotionnelle.

Avoir le courage de surmonter ses peurs et atteindre la sérénité.
Le contexte actuel vient les débusquer à chaque lecture, vidéo, interview, sur ce sujet d’actualité brulant. Ces peurs réveillées, nous nous retrouvons face à face avec elles. Que disent-elle de nous ?

On nous a souvent opposé peur à courage . Or le courage, c’est d’affronter ses peurs et d’agir en ayant peur.

Comment s’exprime une peur ?
Au delà de l’image classique de la fuite, i’une des expressions de la peur est la colère, l’autre c’est l’hyper-contrôle, et parfois la paralysie ou inhibition. Le saviez vous ?

L’hyper contrôle c’est la sensation rassurante d’avoir le pouvoir sur les choses, les êtres, sur son conjoint-e, ses enfants, que les choses se fassent dans les temps, dans l’ordre et surtout sans surprise.

La colère, la violence, c’est la peur de perdre la maitrise, l’insupportable sentiment que quelque chose nous échappe, nous résiste, et vient fragiliser nos croyances. C’est une lutte contre des éléments extérieurs, reflet de nos angoisses.

Le fuel, l’énergie, que vous mettez en oeuvre pour dominer vos peurs, ou tenter de les éviter, s’appelle, parfois tristesse, ou indifférence – insensibilité de surface.

En lisant, vous vous dites, peut être, deux choses :
« Wahoo ! il y a beaucoup de gens dans la peur »
– « Zut ! j’ai des peurs sans avoir ce sentiment d’avoir ces peurs »

Nous sommes ainsi fait, nous avons tous besoin de sécurité à des niveaux différents et si nous ne trouvons pas cette sécurité, nous avons ce sentiment désagréable d’insécurité. Et donc de peur. Et dans ce contexte c’est notre cerveau archaïque, reptilien, qui prend le contrôle de nos comportements, nos réactions face à « l’adversaire » plutôt que notre « intelligence » humaine, avec le Neo cortex dont nous sommes si fiers.

Et c’est là où il y a une urgence émotionnelle, dans les temps d’incertitude, de menace.

Comment gérer nos peurs ?
Chacun de nous va trouver des moyens de se sécuriser, en contrôlant son environnement ou en prenant des médicaments, drogue, alcool, nourriture, cigarettes, en mettant en place des rituels, prière, horaires fixes… à moins que des croyances fortes viennent soutenir votre sécurité. Et bien sûr de les travailler…

Dans cette urgence émotionnelle, la question est :
Voulez-vous vivre dans une maison aux volets clos ou une maison aux volets ouverts ? Sachant que quand on a peur, on a tendance à se protéger. Dans une maison on va donc verrouiller les portes et fermer les volets. Ce qui nous prive de lumière et d’énergie de vie venant de l’extérieur.
C’est vrai que lorsqu’on ouvre tout, on prend un risque : celui de voir la lumière et de recevoir l’énergie environnante 🙂
Mais que préférez vous ?
La vie, être vivant, c’est un risque perpétuel !

C’est très important de reconnaitre ses peurs.
Les écouter et les « travailler » fait partie d’une écologie émotionnelle et donc relationnelle
S’il est normal d’avoir des émotions, il est salutaire d’agir sur elles, et c’est souvent assez facile.

Peu de gens savent qu’une émotion dure entre 30 secondes et 90 secondes !
Vous avec donc compris que lorsqu’elles durent plus longtemps, il y a autre chose qui interagit.

Probablement les idées que l’on entend des autres et les pensées qui sont réveillées chez nous, souvent ne sont pas les nôtres, dans l’expérience qu’on pourrait en avoir. Et parfois parce qu’elles ramènent à un vécu traumatique.
Elles se mettent en marche dans notre cerveau et dans notre corps.

Or l’objectif est d’être dans la sérénité.
Il existe plusieurs manières d’être et de faire pour l’atteindre.

Vous voulez savoir quels outils, techniques, méthodes employer ?
adressez moi votre e-mail je vous enverrai avec plaisir
“Les 3 manières pour sortir des peurs sans souffrir et atteindre la sérénité”  🙂
Ce dossier parlera de respiration, posture, musique, mémoire sensorielle, visualisation, symbolisation et de techniques éprouvées

En vous inscrivant à la Newsletter vous pourrez aussi suivre les articles de ce Blog 🙂

Avec amour et gratitude; Marianick