qui suis-je ?

Marianick JouveAprès avoir passé mon enfance, mon adolescence, ma vie de jeune adulte, ma vie de parent, une partie de ma maturité, à tenter de m’adapter, à essayer, explorer, renier, absorber, à faire mien, à me limiter, me juger, me remettre en question, me rabaisser,
J’ai décidé de prendre ma vie en main…

En effet,
J’ai passé toute une partie de cette vie à dé-créer, dé-bâtir, tout ce que j’ai tenté d’apprendre, de modéliser et de faire le mien, tous les conditionnements, les points de vue des autres. 

A dé-intégrer leurs jugements que j’avais ingéré dans le but de m’améliorer et être dans le bien, le bon, le gentil, le raisonnable …

Alors que, à la base, j’étais moi, tout simplement !

Accéder à ma liberté d’être, au-delà des apprentissages,

C’est le chemin que j’ai parcouru.
Je suis, quasiment, sortie du jugement de moi-même, avec une bonne estime de moi, une meilleure connaissance de mes capacités et bien sûr de la gratitude pour tout le chemin que j’ai parcouru.
Je me suis donnée les moyens.

22 ans de recherches, d’apprentissages, de mises en pratique, de tests, pour enfin devenir moi !

Un Moi en harmonie, un sentiment de liberté dont personne ne peut me déposséder, une fierté d’être… et plus de justesse dans mes relations.

Quand j’étais petite, je voulais grimper aux arbres, mais c’était interdit, Sinon j’étais un garçon manqué !
J’étais volubile, on m’appelait la Gazette, du nom d’un journal de l’époque, parce que je parlais trop…

Et j’étais qui pour parler ?
Et pour donner mon avis ?

J’étais enthousiaste et donc trop excitée !

J’étais démonstrative, et même quand j’embrassais ma mère, c’était trop !

J’étais donc TROP.
Obéir était l’option proposée sans alternative… !

Alors je me suis muée en plus de silence, plus de raison, moins de création,
jusqu’à vouloir en mourir, non pas par tristesse ou dépression, mais parce que je
ne voyais pas l’intérêt de vivre. La survie n’ayant pas d’attrait pour moi.

Qui suis-je ? Où vais-je ? Quel sens à cette vie ? Étaient des questions sans réponses à cette époque là.

Je m’étais mise de côté, auto jugée, je suis rentrée dans une boîte qui m’étouffait, je m’abreuvais de jugements, de dévalorisations, j’étais dans le manque de moi-même, un vide.

N’y voyant aucun intérêt, je tentais de dupliquer ce qui me semblait intéressant pour les autres, être gentille, faire plaisir, avec pour résultat, être rejetée car pas assez conforme…

J’étais belle et je ne le savais pas.
Je me suis dénigrée – pas assez jolie, trop grosse – ce qui me permettait de ne pas recevoir un quelconque compliment.

Quelle surprise, de me regarder aujourd’hui, en photo, et de trouver une magnifique jeune femme, dont seule moi connaissais ses pensées intimes…

Je me souviens d’une phrase qui m’habitait, avec ce sentiment de ne pas être conforme.

« S’il – si elle – savait ce que je suis réellement [Mauvaise, moche, méchante,
intéressante] il ou elle ne m’aimerait pas, ne m’apprécierait pas, ne me parlerait
pas, me tournerait le dos ! … »

Un bel auto-rejet !

J’ai rencontré des personnes qui ont illuminé mon chemin, mis du sens, apporté des éclairages salvateurs. J’ai rencontré des gens comme moi, enfin !
Je n’étais pas seule…

J’ai testé, créé, fait mien, un certain nombre de concepts, de manières de vivre au plus juste de moi.

J’ai utilisé de nombreuses techniques, méthodes. J’ai lu, entendu, de nombreux points de vues pour être soi, croire en sa valeur, s’aimer, être en relation de manière plus authentique, plus juste.

J’ai entendu les notions de pardon, de restitution, j’ai fait la paix peut-être, mais j’ai surtout oublié les sentiments, les émotions attachées à mon histoire, colère, tristesse, ressentiment… Cà a disparu …

Aujourd’hui ce sont des faits.
Oui, je l’ai vécu. Oui, je l’ai surmonté. Oui, je suis aujourd’hui ce que je ne me suis pas autorisée à être avant, car je croyais que me conformer serait un plus et je me suis donc TRAHIE.

À cet instant, je vis, je respire, j’incarne ma propre essence.

Passionnée, j’ai envie de partager avec vous ce que je sais, ce que j’ai appris.

Et si cela fait sens pour vous, j’en suis ravie.

Si vous avez envie d’en savoir plus, de continuer cette conversation, laissez moi votre mail et je vous enverrai un petit cadeau de bienvenue dans mon univers.

À très vite
Avec toute ma gratitude

Marianick

Découvrir mes prestations

Bien-Etre dans son corps & dans sa vie

Voir les prestations

Bien-Etre dans sa vie

Voir les prestations

Bien-Etre dans sa relation

Voir les prestations

Bien-Etre dans son corps

Voir les prestations

Pour me contacter

Mail

marianick.jouve@gmail.com

Téléphone

09 50 01 10 30 - 06 10 60 18 60

Fermer le menu

Comment obtenir ce que vous souhaitez

Je vous offre en cadeau de bienvenue :

- un audio sur le tirage d’énergie pour vous aider à obtenir ce que vous souhaitez
- un audio pour être dans la vulnérabilité dans vos relations, en baissant vos barrières…

Merci. Pour accéder à votre guide et votre audio, consultez vos mails